Nicotine femme enceinte : existe-t-il un risque de dépendance pour son bébé ?

Nicotine femme enceinte : existe-t-il un risque de dépendance pour son bébé ?

Effectivement, le bébé d’une mère fumeuse peut présenter un syndrome de sevrage de la nicotine. Cela signifie qu’il y a en effet l’induction d’une dépendance. Ce syndrome et sa durée sont proportionnels à la consommation de tabac pendant la grossesse. Il peut se manifester de quelques jours à trois semaines. Explications.

Comment se manifeste le sevrage de la nicotine du bébé ?

Les bébés de mères fumeuses peuvent montrer divers signes d’un manque de nicotine. Des pleurs excessifs et stridents, des troubles du sommeil, une tonicité accentuée, des réactions de sursauts fréquentes et un rythme respiratoire plus rapide sont tous des symptômes qui peuvent être causés par eux. Il n’a pas été démontré jusqu’à présent que ces signes sont présents chez les vapoteuses.

L’allaitement des consommatrices de nicotine reste cependant possible

Comme la science l’a démontré, la nicotine passe dans le lait maternel, ce qui explique les symptômes de manque de nicotine chez les bébés concernés. Cependant, le lait maternel reste la meilleure protection du bébé contre les infections. L’allaitement est donc conseillé, même pour les fumeuses ou vapoteuses. Bien entendu, l’idéal est d’arrêter de fumer et de ne pas consommer de nicotine pendant la grossesse. Mais le plus dangereux pour le bébé reste la fumée de cigarette avec les différentes substances toxiques du tabac. Il est simplement recommandé de ne pas fumer ni vapoter une heure avant.

Il est crucial de garder à l’esprit que la nicotine n’est pas une substance dangereuse. Elle est en partie à l’origine de la dépendance. La combustion des 4000 substances toxiques présentes dans la cigarette rend le tabagisme dangereux pour les bébés. De plus, chaque cigarette non fumée apporte un peu plus d’oxygène au bébé.

Grossesse et nicotine : recommandations du corps médical

Il n’y a actuellement aucune recommandation indiquant qu’il faut se sevrer de la nicotine consommée via la cigarette électronique ou les patchs 2 semaines avant l’accouchement. Il est possible de recevoir des alternatives à base de nicotine pendant la période de grossesse et de lactation, même s’il est préférable de ne pas en consommer.

La prise de nicotine par une femme enceinte a-t-elle des effets sur le foetus/bébé ?

Le tabagisme affecte tout le déroulement de la grossesse. Le fait de fumer diminue les chances d’être enceinte dès le départ. Ensuite, les femmes qui fument sont plus susceptibles de vivre une grossesse ectopique, c’est-à-dire que l’embryon s’installe dans les trompes de Fallope plutôt que dans l’utérus. De plus, il existe un risque que le placenta se détache de la paroi de l’utérus ou qu’il soit placé trop près du col. Les femmes fumeuses sont plus susceptibles de ressentir des saignements inhabituels pendant la grossesse ou pendant l’accouchement.

Le fait de fumer pendant la grossesse augmente le risque de fausse couche, d’accouchement prématuré et de faible poids à la naissance, selon les recherches. Aussi, d’après certaines études, le tabagisme pendant la grossesse est lié à des problèmes de nicotine dans le cerveau et les poumons du bébé, à des malformations congénitales ou à la mort subite du nourrisson. Enfin, les enfants exposés à la fumée du tabac pendant la grossesse sont plus susceptibles de contracter des infections et de développer de l’asthme.

Sources :

https://www.stop-tabac.ch/sante/femmes-enfants/grossesse-et-tabac/

https://naitreetgrandir.com/fr/grossesse/sante-bien-etre/grossesse-tabac-fumee-secondaire/

 

[TS_Poll id="1"]

Newsletter

Dernières actualités

Questions fréquentes à propos des sachets de nicotine et les réponses

Comment les sachets de nicotine améliorent vos journées de travail ?

Interdiction des sachets de nicotine aux Pays-Bas, qu’en est-il ?