Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Le coût social et économique de la consommation de tabac 

Le coût social et économique de la consommation de tabac 

Le tabac entraîne la mort de la moitié des personnes qui ne cessent pas de fumer (8 millions de décès par an). En 2020, le tabac était consommé par 22,3 % de la population mondiale. En 2003, les États membres de l’Union Européenne ont ratifié la convention-cadre de l’OMS pour la lutte contre le tabagisme afin de combattre cette pandémie.

Environ 75 000 Français décèdent prématurément chaque année en raison du tabagisme. Selon le Comité national contre le tabagisme, il est temps que cette donnée cesse de faire l’objet d’une abstraction statistique aux yeux des décideurs politiques, et que les autorités prennent conscience de l’ampleur des dommages humains, économiques, financiers et environnementaux causés par le tabac. Il existe des solutions, notamment via les alternatives sans fumée, parfaites pour réussir à réduire les méfaits sur la santé et diminuer les impacts économiques. Car oui, le tabagisme coûte cher aux États.

Tabagisme : un coût social et économique élevé pour l’État

Le coût social comprend un coût externe (pertes de valeurs humaines, perte de qualité de vie, pertes de production des entreprises et des administrations) et un coût pour les finances publiques (écart entre les dépenses de prévention, de répression et de soins et les recettes des taxes sur l’alcool et le tabac ainsi que les pensions de retraite non versées). Le tabac représente en 2019 un coût social de 156 milliards d’euros.

Le principal élément du coût social du tabagisme est le coût externe. Le coût externe est principalement constitué de pertes de vies humaines, représentant 35 % pour le tabac. Le montant d’une année de vie perdue est fixé par convention à 115 000 euros. Le coût des soins est également présent. Les pertes de production viennent ensuite et enfin, il y a la charge financière pour les gouvernements. Le tabac représente 1,7 milliard d’euros de dépenses annuelles pour l’État.

L’OFDT évalue les recettes de taxation du tabac à 13 milliards d’euros et indiqué que ces recettes sont inférieures au coût des soins des maladies engendrées par leur consommation. Le coût des soins est évalué à plus de 24 milliards d’euros.

Sources :

https://www.cairn.info

https://www.who.int/fr/news-room/fact-sheets/detail/tobacco

https://www.santepubliquefrance.fr

https://cnct.fr

https://www.vie-publique.fr

Loading poll ...
Coming Soon
Faites-vous le mois sans tabac

Newsletter

Dernières actualités

Questions fréquentes à propos des sachets de nicotine et les réponses

Comment les sachets de nicotine améliorent vos journées de travail ?

Interdiction des sachets de nicotine aux Pays-Bas, qu’en est-il ?