Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Le vapotage peut-il impacter favorablement les maladies cardiovasculaires ? Un débat entre un cardiologue (et ancien fumeur) et ChatGPT

Le vapotage peut-il impacter favorablement les maladies cardiovasculaires ? Un débat entre un cardiologue (et ancien fumeur) et ChatGPT

Giuseppe Biondi-Zoccai, MD, MStat

Département des sciences médico-chirurgicales et des biotechnologies, Université Sapienza de Rome, Corso della Repubblica 74, 04100 Latina, Italie

La base de données probantes sur les produits du tabac chauffés (PTT) et le vapotage (c.-à-d. les e-cigarettes) s’élargit rapidement, totalisant maintenant près de 1 000 citations dans une base de données d’articles biomédicaux de référence1.  Pourtant, il peut être difficile de résumer ces données et de fournir des conseils éclairés. J’ai récemment tiré parti de la capacité d’analyse nuancée de ChatGPT pour proposer un débat pro/contra sur l’HTP/vaping dans le cadre de divers scénarios, afin que les partisans et les opposants à l’HTP/vaping puissent s’exprimer sur un sujet aussi délicat.2

Question 1: Qu’est-ce que le HTP et le vapotage ?

ChatGPT en tant que défenseur de l’HTP/du vapotage: Les HTP et les dispositifs de vapotage, comme les e-cigarettes, représentent des technologies innovantes en matière d’administration de nicotine. Les HTP chauffent le tabac pour  libérer les arômes et la nicotine sans combustion, réduisant ainsi la production de composants de fumée nocifs. Le vapotage utilise des e-liquides qui peuvent contenir de la nicotine et des arômes, chauffés pour produire un aérosol. Ces deux méthodes constituent des alternatives satisfaisantes au tabagisme, réduisant potentiellement l’exposition aux substances chimiques nocives présentes dans la fumée de cigarette.

ChatGPT comme opposant au HTP/vaping: Les produits du tabac chauffés (PTT) et les e-cigarettes (vaping) sont des dispositifs d’administration de la nicotine. Les produits du tabac chauffés chauffent le tabac réel juste en dessous de la combustion pour libérer de la nicotine. Les dispositifs de vapotage chauffent un liquide contenant de la nicotine, produisant un aérosol inhalé par l’utilisateur. Bien qu’elles se disent plus sûres que les cigarettes traditionnelles, ces deux formes de cigarettes continuent d’exposer les utilisateurs à la nicotine et à d’autres substances chimiques potentiellement nocives, ce qui entretient la dépendance à la nicotine et peut servir de passerelle vers le tabagisme traditionnel pour les non-fumeurs, en particulier les jeunes.

Question 2:  Quels sont les avantages potentiels de l’HTP/vaping pour les personnes en bonne santé qui fument actuellement des cigarettes ?

ChatGPT en tant que défenseur de l’HTP/du vapotage: Pour les fumeurs, le passage aux HTP ou au vapotage peut réduire considérablement l’exposition aux toxines nocives et aux substances cancérigènes présentes dans la fumée de cigarette traditionnelle. Ces alternatives fournissent de la nicotine de manière plus sûre, aidant à satisfaire les envies de fumer tout en minimisant potentiellement les risques pour la santé associés aux cigarettes combustibles. Elles peuvent servir d’outils de transition vers l’arrêt complet du tabac, en offrant un moyen moins nocif de gérer la dépendance à la nicotine.

ChatGPT comme opposant au HTP/vaping: Bien qu’ils soient présentés comme plus sûrs, les HTP et le vapotage ne sont pas exempts de risques et contiennent toujours de la nicotine, une substance qui crée une dépendance. S’ils peuvent réduire l’exposition à certaines toxines par rapport aux cigarettes traditionnelles, ils exposent néanmoins les utilisateurs à d’autres substances nocives qui pourraient avoir des effets à long terme sur la santé. Les non-fumeurs, en particulier les jeunes, pourraient être induits en erreur par l’apparente sécurité de ces produits, ce qui pourrait entraîner de nouvelles dépendances à la nicotine. Les avantages potentiels pour les fumeurs actuels doivent donc être pesés par rapport à ces risques. 

Question 3: Quels sont les risques de l’HTP/vaping chez les personnes présentant un risque cardiovasculaire accru, mais sans maladie cardiovasculaire manifeste, qui fument actuellement des cigarettes de tabac ? 

ChatGPT en tant que défenseur de l’HTP/du vapotage: Pour les personnes présentant un risque cardiovasculaire accru mais ne souffrant pas d’une maladie manifeste, le fait de passer du tabagisme aux HTP ou au vapotage pourrait réduire leur exposition aux effets nocifs de la fumée de cigarette, réduisant ainsi le fardeau qui pèse sur leur système cardiovasculaire. Bien qu’elles ne soient pas totalement dénuées de risques, ces alternatives pourraient potentiellement diminuer les facteurs de risque immédiats associés au tabagisme classique, tels que l’hypertension artérielle et la rigidité artérielle.

ChatGPT en tant que défenseur de l’HTP/du vapotage: Même pour les personnes présentant un risque cardiovasculaire élevé, les HTP et le vapotage posent des problèmes en raison de leur teneur en nicotine, qui peut augmenter la fréquence cardiaque et la pression artérielle, ce qui pourrait exacerber les facteurs de risque cardiovasculaire. En outre, les effets cardiovasculaires à long terme de ces produits ne sont pas bien compris, ce qui pose des risques supplémentaires pour les utilisateurs ne présentant pas de maladie cardiovasculaire manifeste mais un profil de risque accru.

Question 4: Quels sont les risques de l’HTP/vaping chez les patients atteints d’une maladie cardiovasculaire (p. ex. cardiopathie ischémique ou accident vasculaire cérébral) qui fument actuellement des cigarettes de tabac ?

ChatGPT en tant que défenseur de l’HTP/du vapotage: Pour les patients souffrant déjà d’une maladie cardiovasculaire, le fait de passer de la cigarette aux produits de vapotage peut réduire certains effets nocifs immédiats liés au tabagisme traditionnel, tels que l’exposition aux substances cancérigènes et au monoxyde de carbone. Ces solutions pourraient offrir une option moins nocive pour gérer la dépendance à la nicotine et éventuellement faciliter un arrêt complet, ce qui pourrait améliorer les résultats globaux en matière de santé cardiovasculaire par rapport à la poursuite du tabagisme.

ChatGPT comme opposant au HTP/vaping : Pour les personnes souffrant de maladies cardiovasculaires, les HTP et le vapotage présentent toujours des risques importants en raison des effets de la nicotine sur le rythme cardiaque et la pression artérielle. Ces dispositifs pourraient exacerber les conditions sous-jacentes, telles que les cardiopathies ischémiques ou les accidents vasculaires cérébraux. Le profil de sécurité de ces produits reste insuffisamment étudié, notamment en ce qui concerne leurs effets cardiovasculaires à long terme, ce qui rend leur utilisation discutable pour ce groupe à haut risque.

Question 5: Quelle est la position la plus appropriée de la société et du corps médical à l’égard de l’HTP/vaping ?

ChatGPT as HTP/vaping advocate: La société et les professionnels de la santé devraient reconnaître les produits de santé naturels et le vapotage comme des outils de réduction des risques qui peuvent aider les fumeurs de tabac à arrêter de fumer. L’approbation de l’utilisation réglementée de ces produits en tant qu’aides transitoires pour réduire la prévalence du tabagisme pourrait diminuer de manière significative le fardeau sanitaire associé au tabagisme. L’éducation devrait se concentrer sur une utilisation responsable, en ciblant uniquement les fumeurs actuels.

ChatGPT comme opposant au HTP/vaping :Les professionnels de la santé et la société doivent aborder les produits de vapotage avec prudence. Ces produits ne doivent pas être considérés comme des alternatives sûres au tabagisme en raison des risques qu’ils présentent pour la santé et de leur capacité à créer une dépendance à la nicotine chez les non-fumeurs. Les politiques de santé publique devraient se concentrer sur la prévention, l’arrêt de tous les produits à base de nicotine et une réglementation stricte afin de minimiser leur attrait, en particulier pour les jeunes.

En conclusion, l’HTP et le vapotage peuvent être considérés comme un moindre mal ou simplement comme des habitudes dangereuses qui devraient être interdites et abandonnées. De nombreuses données montrent déjà clairement que l’HTP et le vapotage, bien qu’ils soient moins toxiques que le tabagisme à combustion, sont préjudiciables à la santé des personnes, en particulier à la lumière de leur utilisation généralisée. Tout en attendant avec impatience les études complémentaires nécessaires pour mieux clarifier leur rôle dans la société actuelle, l’objectif ultime devrait être d’éliminer complètement le tabagisme, ainsi que l’HTP et le vapotage (figure 1).

  1. MEDLINE/PubMed a été consulté le 7 mai 2024 en utilisant la chaîne suivante : ‘(vaping OR ecigarett* OR e-cigarett*) AND (cardiovasc* OR heart OR coronary OR vascular OR arter* OR thromb*)’, ce qui a donné 980 citations.
  2. ChatGPT-4, OpenAI, San Francisco, CA, USA.

Figure 1. Résumé graphique de ChatGPT des risques établis et des avantages potentiels des produits du tabac à chauffer et du vapotage par rapport au tabagisme.

Loading poll ...
Coming Soon
Faites-vous le mois sans tabac

Newsletter

Dernières actualités

Questions fréquentes à propos des sachets de nicotine et les réponses

Comment les sachets de nicotine améliorent vos journées de travail ?

Interdiction des sachets de nicotine aux Pays-Bas, qu’en est-il ?