Le débat autour des sachets de nicotine : pourquoi les politiques se trompent de combat 

Le débat autour des sachets de nicotine : pourquoi les politiques se trompent de combat 

 

Le débat autour des sachets de nicotine s’est intensifié ces derniers mois. Que ce soit en France où ailleurs en Europe, une vague de protestations sur fond d’amalgames et de fausses idées s’est formée concernant les sachets nicotinés. Aujourd’hui, les politiques

veulent interdire les sachets de nicotine sous prétexte que ces derniers ciblent les jeunes, alors qu’en réalité, le seul problème est la question de la vente aux jeunes, qui doit bien entendu être réglementée. Il faut également mener une vraie réflexion pour trouver des moyens efficaces pour faire appliquer la loi. En effet, les points de vente n’appliquent pas toujours l’interdiction de vente aux mineurs et cela constitue effectivement un problème. Si ces chantiers sont essentiels pour poser un cadre et le faire respecter afin de protéger les jeunes de la dépendance à la nicotine, il semble également évident que l’on ne peut pas priver ceux qui en ont vraiment besoin d’une alternative à risque réduit pour leur santé. Sans compter que de telles mesures iraient à l’encontre du plan de lutte anti -tabac qui vise une Europe sans fumée.

Sachets de nicotine : pourquoi les politiques se trompent de combat ?

Dans un article publié il y a quelques jours par BFMTV, on peut lire ceci : « Toujours selon le ministère de la Santé, les snus, outre la dépendance qu’ils déclenchent, peuvent également être responsables de différentes pathologies du système oro-digestif: cancers oraux et du pancréas, lésions des muqueuses dans la bouche, une rétraction irréversible des gencives ou encore des palpitations et vomissements. ». Ce passage est source de confusion, car tout au long de l’article, les sachets de nicotine ainsi que d’autres alternatives nicotinées sont évoquées, mais il ne s’agit pas du tout d’un article portant sur le Snus. Hors les sachets de nicotine ne sont pas du Snus. Pour rappel, le Snus comprend du tabac, et les sachets de nicotine non. Il n’existe d’ailleurs pas « des Snus » mais seulement le Snus. Donc dans le contexte de l’article, c’est une tournure de phrase qui sème la confusion. Concernant le Snus (donc avec tabac), il est vrai que certaines études ont montré des effets du Snus sur les gencives. Mais il est trompeur d’employer ce mot dans un article qui parle des sachets de nicotine et non du Snus. C’est entretenir les amalgames et cela contribue à diaboliser les sachets de nicotine en les associant au Snus. Pourtant, concernant les sachets de nicotine, il s’agit d’une alternative  95% moins nocive que la cigarette classique et elle n’a pas les effets qui ont été mentionnés pour le Snus sur les gencives. 

Il faut faire respecter l’interdiction de vente aux mineurs

Dans ce même article, on peut lire les paroles prononcées par Loïc Josseran, président de l’Alliance contre le Tabac  « On cherche à peser le plus possible sur les plus jeunes, c’est une porte d’entrée vers la cigarette traditionnelle, c’est un passage ». Mais en réalisant des recherches approfondies, on ne parvient pourtant pas à trouver ne serait-ce qu’un sondage ou une étude qui viendrait étayer ces allégations. De plus, s’il est évident qu’il faut impérativement faire respecter l’interdiction de vente aux mineurs pour éviter qu’ils ne deviennent dépendants à la nicotine, il paraît également important de ne pas priver ceux qui en ont besoin, d’une alternative plus sûre et plus saine. Surtout si on veut atteindre les objectifs d’une Europe sans fumée à l’image de la Suède.

Revenir à une réflexion cohérente et des mesures adaptées à la réalité des alternatives sans fumée ni tabac

Les sachets nicotinés sans tabac, au même titre que la cigarette électronique ou les perles de nicotine par exemple, sont des alternatives sans fumée à risque réduit pour les consommateurs. C’est pourquoi ils doivent rester accessibles aux personnes majeures qui en ont besoin. Une réflexion cohérente par rapport aux risques et des mesures adaptées devrait normalement conduire à une réglementation interdisant la vente aux mineurs et à des mesures de contrôle pour vérifier que les points de vente respectent la loi. Il faut également prévoir un cadre pour éviter que les industriels puissent axer leurs campagnes marketing à destination des jeunes. Reste à charge des politiques de réfléchir à la question et de trouver des solutions.

Pourquoi il n’est pas souhaitable d’interdire les sachets de nicotine au public majeur ?

Pour des raisons de santé publique, il n’est pas recommandé d’interdire la vente de ces alternatives aux personnes majeures qui en ont besoin. Tous les scientifiques qui ont mené des recherches sur ces produits s’accordent à dire que ces alternatives sont moins risquées que le tabagisme. Les interdire à ce public, signifierait les maintenir dans le tabagisme, avec tous les problèmes de santé que cela comporte. Le bon sens voudrait donc qu’on prenne en considération leur avis sur la question et que l’on légifère sur des propositions de loi en cohérence avec la science.

 

Sources :

« Des produits catastrophiques »: les perles, snus et autres sachets de nicotine pour les jeunes inquiètent » https://www.bfmtv.com/amp/sante/des-produits-catastrophiques-les-perles-snus-et-autres-sachets-de-nicotine-pour-les-jeunes-inquietent_AN-202311140450.html

Loading poll ...

Newsletter

Dernières actualités

Comment les sachets de nicotine améliorent vos journées de travail ?

Interdiction des sachets de nicotine aux Pays-Bas, qu’en est-il ?

3 erreurs à éviter quand on veut utiliser les sachets de nicotine