Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Dangers de la nicotine : quels sont les risques ?

Dangers de la nicotine : quels sont les risques ?

La nicotine ne représente pas d’autres risques pour la santé que celui de la dépendance. Ce sont les autres substances ajoutées par les industriels dans le tabac, qui lorsqu’elles se consument deviennent un réel danger pour l’organisme. 

La nicotine est une molécule présente naturellement dans le tabac et certains végétaux. Elle agit sur le cerveau comme un psychoactif puissant. Il faut savoir que la nicotine du tabac fumé et celle présente dans les traitements nicotiniques de substitution sont deux choses différentes. Celle des alternatives nicotiniques n’atteint pas les fonctions cérébrales de manière fulgurante et aussi intense. En effet, sa diffusion est maîtrisée et se fait lentement.

On entend beaucoup de choses contradictoires à propos des dangers de la nicotine. En faisant quelques recherches, on s’aperçoit que les risques de la nicotine ne sont pas ceux que l’on croit.

Dangers de la nicotine : un seul risque, la dépendance

Les dangers de la nicotine ne sont pas ceux que l’on croit. L’addiction au tabac fumé se crée en raison de la présence de la nicotine. Mais la dépendance est plus complexe que cela. En effet, il faut également prendre en compte la dépendance psychologique, émotionnelle et comportementale liée à l’habitude de fumer. Il faut également savoir que la nicotine n’est pas un carcinogène. En d’autres termes, elle n’est pas responsable des cancers. Les maladies provoquées par le tabagisme sont causées par les gaz toxiques, irritants et oxydants de la fumée, ainsi que par le monoxyde de carbone.

3 vérités scientifiquement prouvées et à retenir à propos de la nicotine

Il y a 3 choses importantes à retenir à propos de la nicotine.

  1. Les maladies sont causées par les composants toxiques de la fumée de cigarette, et non par la nicotine (source : Santé publique France). La nicotine est seulement responsable de la dépendance.
  2. La nicotine agit sur la zone du cerveau dédiée au circuit de la récompense (source : Cairn Info).
  3. L’absorption par l’organisme est plus lente lorsqu’il s’agit de la nicotine présente dans les TNS. (Source : Culture Sciences Chimie).

En sommes, la nicotine n’est pas dangereuse pour la santé et il faut bien la dissocier des autres substances présentes dans le tabac.

Quel est le risque de dépendance à la nicotine exactement ?

La nicotine est un psychoactif très addictif qui est absorbé rapidement par l’organisme en raison de ses propriétés lipophiles et hydrosolubles. Cela fait maintenant longtemps que la Science a prouvé qu’elle est responsable de la dépendance au tabac. Selon les scientifiques, il se pourrait par ailleurs que les monoamine-oxydases présentes dans le tabac renforcent encore la dépendance. On sait que la dépendance à la nicotine s’installe en quelques prises seulement. C’est pourquoi elle ne doit pas être consommée par des non-fumeurs et des mineurs !

Substituts nicotiniques Versus fumer du tabac : le point sur les bénéfices et les risques

Les études menées à ce sujet ont mis en évidence que la consommation de nicotine via les traitements nicotiniques de substitution s’installe moins rapidement et moins intensément. C’est parce que son absorption est beaucoup plus lente et que le dosage est maîtrisé. Voici un extrait de la revue Culture Sciences Chimie.

« La nicotine fournie par les substituts nicotiniques oraux (gomme, comprimés, inhaleurs, sprays oraux) est sous forme neutre et n’est absorbée que par les muqueuses buccales. L’absorption est alors bien plus lente, avec un pic d’absorption au bout d’une dizaine de minutes. Globalement, les substituts nicotiniques (par voie orale ou cutanée) jouent sur la durée de délivrance de la nicotine au cerveau : plus cette durée est grande, moins la dépendance est forte. »

En revanche, lorsque la nicotine est inhalée par la fumée de cigarette, elle met moins de 20 secondes à atteindre le cerveau. Ainsi, l’utilisation de substituts nicotiniques chez les fumeurs représente un bénéfice certain dans la démarche d’arrêt ou de réduction d’une consommation de tabac. Le risque en continuant à fumer est double. Non seulement la dépendance à la nicotine est plus forte, mais le risque de maladie lié au tabac est maintenu. 

Il existe de nombreuses sortes de substituts. Les sachets de nicotine à mettre sous la lèvre supérieure offrent une grande liberté et praticité au quotidien, mais ils ne sont pas classés comme des moyens d’arrêt du tabac. Ils sont plutôt des alternatives au tabac. Sinon, il y a aussi les patchs et les gommes, des TNS un peu moins discrets.

Loading poll ...
Coming Soon
Faites-vous le mois sans tabac

Newsletter

Dernières actualités

Questions fréquentes à propos des sachets de nicotine et les réponses

Comment les sachets de nicotine améliorent vos journées de travail ?

Interdiction des sachets de nicotine aux Pays-Bas, qu’en est-il ?