Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Vers une interdiction des perles de nicotine ?

Vers une interdiction des perles de nicotine ?

formule nicotine

Arrivées sur le marché il y a quelques temps, les perles de nicotine font parler d’elles seulement maintenant. Alternative à risque réduit au même titre que les sachets de nicotine, leur fonctionnement est pourtant différent. Alors, de quoi s’agit-il exactement ? Explications.

Les perles de nicotine c’est quoi ?

Les perles de nicotine, également appelées perles sublinguales sont des perles nicotinées à laisser fondre sous la langue. Elles font partie des alternatives à risque réduit actuellement disponibles sur le marché. C’est un dispositif de nicotine oral qui offre une alternative à la cigarette. Elles sont discrètes et pratiques, ce qui fait qu’on peut les utiliser partout, et particulièrement dans les lieux où il est interdit de fumer ou de vapoter. Il s’agit d’une alternative sans tabac et sans combustion, 99% moins nocive que la cigarette. Les perles
sublinguales sont différentes des sachets de nicotine sur deux aspects principalement. Les teneurs en nicotine sont généralement plus faibles, elles peuvent donc ne pas convenir à tout le monde. Ensuite, la diffusion de la nicotine est moins rapide et moins longue.

Quels effets ont les perles sublinguales ?

Comme leur nom l’indique, les perles de nicotine contiennent de la nicotine. Elles ont donc l’effet de fournir l’apport en nicotine lorsque la personne ressent un manque. Cela permet de contrer l’effet de craving. Le craving « représente une impulsion vécue sur un instant donné, véhiculant un besoin irrépressible de consommation d’un produit psychoactif et sa recherche compulsive ou encore l’application d’un comportement. Le terme « craving » est utilisé en addictologie ». C’est pourquoi après absorption d’une dose de nicotine, le consommateur est soulagé, cela procure un peu comme un sentiment de satiété. Elles n’ont pas d’effet de shoot comme certains médias ont pu le dire. 

Pourquoi les perles de nicotine font-elles parler d’elles en ce moment ?

Dans une étude publiée par l’Alliance contre le tabac (ACT) mi-novembre, il est évoqué que 11 % des adolescents de 13 à 16 ans ont déjà expérimenté les perles sublinguales, malgré l’interdiction de vente aux mineurs. C’est pourquoi on en entend beaucoup parler en ce moment. Plutôt que de mener un combat pour faire respecter l’interdiction de vente aux mineurs, les associations militent ardemment pour pouvoir les interdire rapidement. Hors, le tabagisme, qui est la première cause de décès évitable en France, pourrait être combattu efficacement en permettant aux personnes qui veulent se sevrer du tabac, d’accéder à ce type d’alternative justement. Le CNCT de son côté avance que « les sachets et perles de nicotine échappent à la réglementation sur la publicité du tabac », une faille qui selon l’association est largement exploitée par les industriels. Pour elle, les publicités vantant ces produits « ont vocation à maintenir le consommateur dans l’addiction à la nicotine et surtout à recruter de nouveaux usagers ». Encore une fois, au lieu d’interdire, il serait plus cohérent de prendre des mesures à l’encontre des industriels.

 

Sources :

Sachets et perles de nicotine : ce nouveau piège tendu aux adolescents 

https://t.co/dfJcjurwrE

https://www.cnews.fr

https://www.lalsace.fr

Loading poll ...

Newsletter

Dernières actualités

Questions fréquentes à propos des sachets de nicotine et les réponses

Comment les sachets de nicotine améliorent vos journées de travail ?

Interdiction des sachets de nicotine aux Pays-Bas, qu’en est-il ?