Tabac et nicotine : quelles sont les nouvelles alternatives de consommation ?

Tabac et nicotine : quelles sont les nouvelles alternatives de consommation ?

Le tabac existe depuis la nuit des temps. On en retrouve des premières traces il y a environ 12 000 ans. Elle arrive ensuite en Europe, après la découverte de l’Amérique par Christophe Colomb en 1492. Là-bas, les Indiens utilisent le tabac pour ses propriétés magiques et médicamenteuses. 

Son usage se répand ensuite très rapidement sur tout le globe. Cigarettes, cigares, fumé à l’aide d’une pipe ou d’un narguilé, sucé, sniffé ou encore chiqué… Le tabac est consommé depuis cette époque de nombreuses manières.

Mais cela ne s’arrête pas là. Face aux nouvelles réglementations et à la demande grandissante, l’industrie du tabac a cherché à concevoir de nouvelles façons de consommer le tabac et surtout la nicotine. Désormais, on retrouve une grande variété de produits concurrents à la cigarette, accessible dans les bureaux de tabac, mais aussi en ligne. Alors, quelles nouvelles alternatives ?

Les nouvelles alternatives à la cigarette

Pour satisfaire les besoins en nicotine des consommateurs, de nouveaux moyens de consommation ont été développés au fil des années. Voici donc les nouvelles alternatives à la cigarette traditionnelle.

La cigarette électronique

La cigarette électronique est inventée au début des années 60. Pourtant, elle ne connait un véritable succès que depuis 2012. De toutes les tailles, à tous les goûts, la cigarette électronique devient un véritable phénomène de mode et des boutiques spécialisées poussent un peu partout. Les géants du tabac ont senti le potentiel de ce nouveau mode de consommation et se sont rapidement emparés du marché, lançant à leur tour leurs marques de “e-cigarette”.

La cigarette électronique contient du liquide à vapoter composé d’un mélange à base de propylène glycol, de glycérine végétale, d’arômes, et de nicotine dont le taux peut varier généralement de 0 à 36 mg/ml. Au sein de l’Union européenne, la limite maximale est de 20 mg/ml.

La puff

La puff est apparue très récemment. Il s’agit d’une forme de cigarette électronique, dite jetable. Elle est particulièrement populaire chez les jeunes, du fait des arômes variés et particulièrement développés. On retrouve en effet des puff à la vanille, à la glace goût fraise ou encore à la barbe à papa. En général, une puff se jette une fois les 300 à 800 bouffées disponibles consommées, ce qui pose un problème sur le plan écologique.

Les produits à mâcher

La mastication est très certainement la plus ancienne forme de consommation de tabac. Les natifs amérindiens avaient pour habitude de mâcher les feuilles de tabac, comme les feuilles de coca.

Ainsi, le tabac absorbé par voie orale a évolué au cours des années. On a ainsi vu l’apparition du tabac à mâcher, mais surtout du tabac à chiquer, particulièrement répandu dans le monde du baseball américain.

Aujourd’hui, ces manières d’absorber la nicotine par voie buccale continuent d’évoluer. On trouve de plus en plus de chewing-gum à la nicotine, mais surtout, le snus et les sachets de nicotine, qui connaissent un véritable succès.

Le snus est interdit à la consommation en France, et dans l’Union Européenne depuis 1992. Il est cependant légal en Suède, où il est considéré comme “traditionnel”. Il s’agit de petits sachets de tabac à coincer entre la gencive et la joue. Ce produit est très concentré en nicotine et il n’est donc pas conseillé de le garder trop longtemps en bouche.

Depuis quelques années, le snus s’est épandu en Europe dans une version sans tabac. Il s’agit de sachets de nicotine qui présentent, eux aussi, de nombreux arômes.

Les avantages de ces nouvelles alternatives

Avant toutes choses, il est important de rappeler que tous les produits qui contiennent de la nicotine sont susceptibles de causer une dépendance. Cependant, ces nouveaux moyens de consommation de la nicotine présentent plusieurs avantages.

Pas de combustion

La combustion est la principale cause de cancer liée à la consommation du tabac. En privilégiant des produits comme la cigarette électronique ou les sachets de nicotine, on évite  cette combustion, ce qui rend donc la consommation de nicotine potentiellement moins dangereuse.

Un contrôle de la dose de nicotine

Ces nouveaux produits présentent l’avantage d’être mieux contrôlés et plus précise en ce qui concerne le dosage nicotinique. Il est possible de choisir son “e-liquide” avec un grammage de nicotine plus ou moins faible.

Il s’agit d’un excellent moyen pour réduire sa dépendance à la nicotine de manière progressive et contrôlée.

Un tabagisme passif diminué voire absent

Si les études ne permettent pas de connaître aujourd’hui l’impact réel de la cigarette électronique, tout laisse à penser, qu’elles sont moins dangereuses pour les fumeurs passifs. 

En effet, les non-fumeurs qui côtoient des fumeurs présentent un véritable risque accru de souffrir d’une affection liée au tabagisme, notamment des cancers du poumon et des crises d’asthme.

 

Loading poll ...

Newsletter

Dernières actualités

Questions fréquentes à propos des sachets de nicotine et les réponses

Comment les sachets de nicotine améliorent vos journées de travail ?

Interdiction des sachets de nicotine aux Pays-Bas, qu’en est-il ?