Quelle place pour la nicotine dans le sport ?

Quelle place pour la nicotine dans le sport ?

article de sport

Depuis 2012, l’Agence Mondiale Antidopage a inscrit la nicotine sur son programme de surveillance. Cela ne veut pas dire que la nicotine est considérée comme une drogue, mais tout simplement que les laboratoires agréés par l’AMA doivent en analyser la présence. Mais quelle place pour la nicotine dans le sport ?

La nicotine dans le sport : plus présente qu’ailleurs ?

Une étude portant sur la nicotine dans le sport publiée en février 2023 dresse un bilan surprenant. Le professeur Mündel, accompagné d’une équipe de chercheurs internationaux, a analysé 60 802 échantillons d’urine, issus de contrôles anti-dopage réalisés lors de compétitions sportives nationales et internationales en Italie entre 2012 et 2020. Résultat : 22,7 % étaient positifs à la nicotine. 

Parmi eux, les hommes affichent une positivité plus élevée, avec 24,1 %, contre 18,5 % pour les femmes. De plus, la nicotine semble plus présente dans certains sports que dans d’autres. En effet, on en retrouve la présence dans 55 % des échantillons fournis par des joueurs de baseball, 43 % de ceux fournis par des joueurs de hockey, 42 % dans le football et 29 % au basketball.

Cependant, l’étude ne précise pas par quelle moyen la nicotine a été consommée. Difficile donc d’évaluer les répercussions du tabagisme sur les capacités pulmonaires par exemple. Néanmoins, les chercheurs s’accordent pour dire que la nicotine aurait bien un impact sur les performances des athlètes. 

Pourquoi les athlètes consomment-ils de la nicotine ?

Cette étude questionne, plus qu’elle ne surprend. En effet, quel est l’effet du tabagisme sur les capacités de ces athlètes ?

Selon le professeur Mündel, il est peu probable que les athlètes consomment de la nicotine dans le but d’améliorer leurs performances. Elle est plus généralement utilisée afin de prévenir le stress, provoquer un sentiment de satiété dans un objectif de perte de poids, ou encore afin d’améliorer la concentration et le temps de réaction.

En effet, la nicotine aurait bien un effet stimulant sur le cerveau. Cela peut donc expliquer son utilisation dans certains sports nécessitant une grande habileté. A contrario, elle est beaucoup moins présente dans les sports nécessitant un effort cardiovasculaire, du fait très certainement d’un impact négatif sur les capacités d’endurance.

Le fait que la nicotine soit plus présente dans les échantillons des athlètes pratiquant un sport d’équipe, que dans ceux provenant d’athlètes qui pratiquent un sport individuel montre un phénomène culturel, selon le professeur Mündel. Il s’agit tout d’abord d’un effet de groupe, une histoire d’influence, ayant pour but de renforcer la cohésion d’équipe.

Cependant, il ne faut pas oublier que la consommation de nicotine pendant l’exercice peut avoir un impact négatif, notamment en matière de vasoconstriction coronarienne et de récupération. Ainsi, loin d’améliorer les performances musculaires, la nicotine favorise les crampes musculaires.

La nicotine dans le sport peut-elle être considérée comme une drogue ?

La nicotine n’est pas apparue sur la liste de surveillance de l’AMA par hasard. L’agence souhaite étudier sa présence dans le sport sur le long terme, afin de déterminer à quel point elle peut améliorer les performances des sportifs ou augmenter le risque sur leur santé.

Un lien entre la nicotine et les performances sportives ?

Une autre étude de 2013, menée par des chercheurs italiens semble avoir observé un lien entre la nicotine et la performance sportive. Selon leurs recherches, les athlètes coutumiers de la prise de snus verraient leurs performances augmenter de 13,1 %. Pour rappel, le snus est une poudre à base de tabac et contenant de la nicotine, a différencié des sachets de nicotine qui ne contiennent pas de tabac et qui sont autorisés en France. Elle est interdite au sein de l’Union Européenne, car elle pourrait être à l’origine de nombreux cancers. Elle est cependant autorisée en Suède, seule exception, comme moyen de lutte contre le tabagisme.

Un article de Fox Sports s’est penché sur l’utilisation des sachets de nicotine dans le milieu du base-ball américain. Certains seraient totalement addicts à ce produit et à ses potentiels effets. Des joueurs consommeraient plusieurs sachets à la fois, jusqu’à atteindre 90 mg de nicotine par jour.

Ainsi, la nicotine n’est pas encore considérée comme une drogue dans le sport. Pourtant, le Dr Menuet, ancien médecin du sport de l’équipe cycliste Cofidis estime que “en termes d’éthique sportive, la nicotine n’est pas encore interdite, mais on se doute très fortement qu’elle peut augmenter la performance. Quand on regarde les critères de l’AMA (au nombre de trois, augmentation de la performance, risque sur la santé et éthique sportive remise en cause, ndlr), ça ne serait pas surprenant que cela le soit dans le futur.”

Ressources :

Springer.com/article

Foxsports.com/stories/mlb/mlb-players-turning-to-nicotine-pouches-amid-tobacco-bans

Lequipe.fr/Coaching/Tous-sports/Actualites/La-nicotine-est-elle-un-produit-dopant

[TS_Poll id="1"]

Newsletter

Dernières actualités

Questions fréquentes à propos des sachets de nicotine et les réponses

Comment les sachets de nicotine améliorent vos journées de travail ?

Interdiction des sachets de nicotine aux Pays-Bas, qu’en est-il ?